Gatineau

by Gatineau

supported by
/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $10 CAD

     

  • Buy Disc

1.
01:08
2.
03:26
3.
4.
5.
03:31
6.
7.
8.
9.
03:37
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
06:08
17.

credits

released October 23, 2007

Produit par C4 Productions Inc. / La Douve
Réalisation: Jean-Sébastien Cyr

Enregistré Août 2007: La Maison Brune, Studio Bay Window / La Douve

Prise de son: Louis Legault, DomHameLLL, Jean-Sébastien Cyr

Mixage / matriçage septembre 2007:
Studio Troublemakers / Cousteaux Division

Ingénieurs: Marc Bell / Cristobal Tapia De Veer

tags

tags: hip hop rap

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Gatineau

contact / help

Contact Gatineau

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Rap Maudit
Rap Maudit
J’ai ben beau vouloir sortir mes mots du dimanches, Mais, quand j’me penche sur elle, la feuille
reste blanche. Il faudrait une tranche de vie à mon buvard étanche, Pour qu’le public s’déhanche,
met qu’j’monte su’és planches Saigner pour le poème, lutter pour le thème, Poétiser l’intime,
faire s’affirmer l’infime Pis fitter le fond pis la forme comme il faut Ça, sans qu’mes sonnets
sonnent finalement faux. J’voudrais embrasser les causes sociales, Parler du syndical, du
problème national Sur toute la longueur de mes lignes horizontales, Mais la seule prose qui se
pose propose Mc BrutaLLL. J’laisse ça sortir ou j’le ravale? J’retiens-tu l’flot ou j’y vas en aval?
J’m’la joue sérieux ou carnaval? J’laisse-tu libre cours aux mots qui dans mon âme dévalent?
Faites monter d’la lie la littérature Qu’elle déborde de bord en bord jusqu’à bordure. Faites
monter d’la marmite des mots illicites. Ceux-là même qu’on ne cite, ceux des silences, tacites.
Faites monter des vers violents d’envergure Au fur et à mesure qu’j’essuie la suie d’sur ma
figure. Faites monter enfin l’art pur du jus qui s’agite. Que par ma flamme l’âme de Nicolas
Flammel ressucite. Faites monter….. J’voudrais pouvoir m’voir dans l’miroir d’l’encre noire,
Dans l’blanc des yeux des gens présents dans l’auditoire, Réécrire mon histoire amère à même
mon écritoire Que mon répertoire aille la valeur des vieux grimoires. Écrire au singulier, mais
qu’par contre chaque partie, parcelle Recèle pour le public une partie d’l’universel, Leurs
expériences respectives vécues à mon échelle Que ça soit Séba ou M.c.
B.r.u.t.a.L.L.L.L.L.L.L.L.L.! J’attends l’poème signifiant Certifiant mon talent tout en
m’sanctifiant. J’donnerais mon âme à Méphisto tout en l’défiant Dans ma demande de m’faire
écrire des textes édifiants. Mais l’écriture est devenue pour moé une source d’angoisse. Y a tant
d’idées d’textes tentants que j’laisse en ardoise. Combien d’poèmes dispraissent dins feuilles que
j’froisse? J’demande pardon pour toutes ces forêts qu’pour moé on déboise. J’serais excité d’voir
dans cité mes vers cités Mes textes récités à l’université Pis qu’on en comprenne enfin toute la
densité, Le pourquoi qu’j’les chante avec tant d’intensité!
Track Name: Pow Pow Té Mort
Pow! Pow! t’es mort!
C’est nous autres qu’on appelle les Vidangeurs des bikers. Lui c’est Phat Joe!... Lui, Mike le
Killer. Mais tu peux tout simplement nous appeler Masters. Comme on est quasiment rendus
comme des familiers astheure, L’heure des conseils a sonnée, avant d’te sonner, Y a une petite
affaire qu’on a pas encore mentionnée C’est qu’à date, y a pas personne qui s’en est jamais sorti
La situation risque pas de se renverser comme c’est parti. Pousse pas ta luck si tu fuckes a’ec un
de nos shylock Parce qu’on est plus violents qu’un Orange Clock On peut te pendre par les pieds
au bout d’un chainblock Tu peux te finir dans le fleuve avec aux pieds une paire de blocks Tu
peux te ramasser à marcher dorénavant en marchette; Le lendemain matin, ta mort peut se
r’trouver en manchette. Des crackheads comme nous autres il s’en fait pus. Ça fait que si t’as été
méchant, recommence donc pus! Pow! Pow! t’es mort! Sinon je joue pus Rel_ve to_ pas sinon
j’te retire dessus. Pow! Pow! t’es mort! Sinon je joue pus Rel_ve to_ pas sinon j’te retire dessus.
Le barman retrouvé mort devant chez eux, c’est nous autres Le gros Mercier coupé à la
tronçonneuse, c’est nous autres Le juge Gingras qui se serait pendu, c’est nous autres L’innocente
du gazbar avec une balle dans la tête, c’est notre faute La danseuse du Downtown portée
disparue, c’est nous autres La voiture piégée qui explose en pleine rue, c’est nous autres Si tu
veux rester vivant, si tu veux pas que ton commerce saute, T’es mieux de feeler doux pis d’avoir
les bonnes couleurs sur ton coat Notre métier de tueurs à gage c’est sur le tas qu’on l’a appris.
Avec nos années de loyaux services, on a tous les deux compris Que tu passes plus facilement
aux aveux avec un gun sur la tempe Qu’avec une chainsaw dans la face, t’as le fond de culotte
qui vient tout trempe On n’est pas juste bad, on se fait aussi du fun... On a l’air ben graves, mais
ça arrive qu’on déconne On t’attache tout nu après des poteaux d’but On t’pitche des pucks
dessus jusqu’à temps qu’t’as mouru. Pow! Pow! t’es mort! Sinon je joue pus Rel_ve to_ pas
sinon j’te retire dessus. Pow! Pow! t’es mort! Sinon je joue pus Rel_ve to_ pas sinon j’te retire
dessus.
Track Name: Y a tout le temps de quoi
Y a tout le temps de quoi
Y a tout l’temps d’quoi... L’amour est faite de m_me t’as pas l’choix.. Soit qu’y fait trop frette,
soit qu’y fait trop chaud. Soit qu’t’arrives trop tard, soit qu’t’arrives trop tôt. T’es heureux, mais
ça dure jamais longtemps. Faut qu’tu penses à descente tout en montant. On vit avec au-dessus
d’la tête une épée d’Damoclès. C’est d’même, qu’ça t’plaises, qu’ça t’déplaise. Quand ça va ben
j’m’attends à recevoir une brique. Chus habitué au malheur, j’connais l’air pis la musique. Quand
j’essaie d’m’en sortir, y faut qu’ça barde; Aussitôt qu’j’retrouve mon ch’min, faut qu’j’le r’parde.
Si j’me maintiens juste un peu en équilibre, Si jamais j’réussis à rester juste un peu libre, C’pas
long qu’la vie m’met le nez dans marde, Que j’stagne dans une relation pis qu’j’m’attarde.
J’panique dans une cage aussitôt qu’j’y entre. J’confonds les barreaux avec l’espace qui s’trouve
entre, La folie d’l’autre avec celle que j’ai entre les deux tempes. Ça m’stresse au lieu de
m’détendre. Y a tout l’temps d’quoi... L’amour est faite de m_me t’as pas l’choix.. Soit qu’y fait
trop frette, soit qu’y fait trop chaud. Soit qu’t’arrives trop tard, soit qu’t’arrives trop tôt. La notion
d’bonheur existe pas en c’bas monde. Quand ça shine faut que d’l’autre bord ça fasse de
l’ombre. On vit dans un univers conçu dans dualité. C’est d’même, mais j’me fais pas à l’idée.
J’expérimente l’amour a’ec un pincement d’coeur, Si j’me sens rassuré, j’ressens quand même
d’la peur. J’sais qu’la vie a deux côtés comme la médaille, La perfection en ce monde possède
aussi ses failles. Prendre son temps, c’est aussi en perdre une partie, En vieillissant c’qui nous
restera c’est c’qui est parti, La vie nous glisse des mains comme le temps dans l’sablier Nos plus
beaux souvenirs vont s’oublier, S’oublier pour rencontrer l’autre, S’isoler pour vivre côte à côte,
Choisir une femme, refuser toutes les autres, Refuser les autres dieux pour devenir apôtre. La fille
tu va aimer l’plus, à qui tu vas t’ouvrir, C’est elle qui va finir par te faire le plus souffrir. Les
coeurs qui s’embrasent finissent de cendre. Si y a une canicule, y a aussi un mois d’décembre. Y
a tout l’temps d’quoi... L’amour est faite de m_me t’as pas l’choix.. Soit qu’y fait trop frette, soit
qu’y fait trop chaud. Soit qu’t’arrives trop tard, soit qu’t’arrives trop tôt.
Track Name: Dégage!
Dégage!
Laisse donc faire les déclarations d’amour Si on s’poigne dans un bar un soir pis qu’on fourre!
Excuses-moé, mais ton discours est un peu lourd. Une fois n’est pas coutume pis n’implique pas
l’toujours. Chérie, ç’pas à cause que j’viens sur ton visage Que t’es obligée de m’parler
d’mariage, Chus tu vraiment censé te passer au doigt une bague Juste parce que des fois tu
m’serts de spermbag?!!! Parles-moé pas d’engagement. C’plus chic sans déménagement. Laisse
faire le love, le logement. Quand j’aime vraiment, là j’ment. M’a être honnête, c’qui m’intéresse
c’est mon bien être, La quête coquette de conquêtes qui s’dévêtent L’idée d’liberté libellée qu’ça
revête. R’garde-moé pas d’même a’ec ton air bête! One two one two ont two take. J’m’en fout
j’m’en fout donne-moé un brake J’ma joue j’m’a joue j’m’a joue fake Sacre-moé patience for
christ sake Sorry bout that, i was high outta my head wake up, one cat, three girls in my bed room
is mad stanky, gz1’s still red creepy crawl out my window instead oh lady, don’t hate me i’d be
girlfriend garbage, so that’s why ain’t nobody gonna date me 3 whole feet of barbwire round this
pie cos i’m classified crazy been committed hard, (but not that kind) so i hermit gummy worm-it
til it builds up, so hot! so hot! so hot! (whaaa!!!!!!!) Pis arrête de m’écoeurer sur Myspace! Tu
vas pas m’énerver pour une histoire de baise?! C’est lourd quand tu parles, ça pèse. J’veux pu
t’entendre. Yo Dj! Turn up the bass! J’pars pas a’ec toé à soir faut croire. Prends tes clics, vas
t’rassoire pis boire. J’veux pas t’en faire accroire Si on l’fait, on va l’faire dans l’noir. Tu
m’intéresses pas pantoute. Dégage! Tu m’stresses un point c’est tout. Dégage! Pense pas qu’tu
me blesses. Dégage! J’m’en va pis toé tu restes. J’dégage! La prochaine fois qu’j’va t’voir j’va
t’éviter, Sur MSN, j’va t’deleter. Ton débit débite tant d’débilités. Chus mieux seul qu’a’ec toé
alité. love me lightly don’t hold too tight cos i’ll get up and leave you leave you here love me
lightly don’t hold too tight cos i’ll get up and leave you before you tear let me go lady, we had
our night but i can’t be that heavy, i’m light oh! you again, damnit! this ain’t a kite lookin’ all fly
up, strung to your side i’m a girlfriend tease don’t get on your knees i do birds and bee’s but my
heart’s been freezed (ha! baby don’t beg!) One two one two ont two take. J’m’en fout j’m’en fout
donne-moé un brake J’ma joue j’m’a joue j’m’a joue fake Sacre-moé patience for christ sake
love me lightly don’t hold too tight cos i’ll get up and leave you leave you here love me lightly
don’t hold too tight cos i’ll get up and leave you before you tear
Track Name: Les Contes Immoraux
Les contes immoreaux
Les doctes du Doc dites didactiques. Dildo, strap on, fouet, wet. Les contes immoreaux du
Docteur Moreau. Sa secte sick de sexe sale, S’extacie pis s’exale. Sévices souvent sévères si
vertueux Versent avec verve dans ses versets vicieux. Les contes immoreaux du docteur
Moreau…
Track Name: Back in the days
Back in the days
Si c’est bon pour moé, C’est bon pour toé. Tout ça, ça commencé y a une couple d’années su’a
Côte Terrebonne. Dans c’temps-là y’ avait juste du hip hop anglophone. Tout l’monde écoutait
Bon Jovi pis Depeche mode Tout l’monde disait partout qu’le hip hop c’tait juste une mode. Si
c’est bon pour moé, C’est bon pour toé. J’garde ça réal, j’fais ça à ma façon. J’fais ça frais, Séba
dans maison. Un suit Adidas comme combinaison Back in the days, dans l’temps d’avant
d’astheure. Back in the days a’ec mon ghetto blaster. Bien avant la venue de Rap maudit J’rappe
su’és instrus de Kool Moe Dee Ça même pas d’but, mais c’est cool en maudit J’rappe en anglais,
mais c’pas par choix. Le seul rap québécois qui joue à CKOI C’est: rappelle-moi donc Rappellemoi
donc c’est quoi? Rappelle-moi donc Rappelle-moi donc c’est quoi ? Chus l’top des tops,
chus l’king du hip hop. J’droppe des moves de break comme dans Robocop. Su’ l’dos, su’
l’ventre, up and down, flip flop. Back in the days, j’ai pas peur d’avoir peur Back in the days,
chus l’top des hip hoppers. J’écoute EPMD, Grandmaster Flash. Tou’és après-midis, j’chille au
centre d’ach’ J’fais du style gratuit dans la langue de Jean Narrache. Back in the days, j’écoute
Lucien Francoeur Back in the days, sur mon ghetto blaster. You live in the past, man! Back in the
days Si c’est bon pour moé, C’est bon pour toé.
Track Name: Pawnsheüp
pawnsheup
De c’temps-là, ça va mal à shop. De c’temps-là, ‘y a pas mal plus de downs que d’ups. De
c’temps-là, j’passe pas mal de temps au pawnshop De c’temps-là, ma vie a pris une de drop. Hey
l’gros! t’aurais pas une couple de piastres à m’passer? Chus dans marde jusqu’au cou, chus même
pas capable payer l’loyer. Y m’reste plus une maudite cenne jusqu’à ‘fin du mois. Tu sais comme
moé qu’sur l’chômage, tu vas pas chier loin a’ec ça. J’arrive du pawnshop, chus tout allé vendre.
Pour l’moment faut ben qu’j’survive en attendant que l’chèque rentre, Faut que j’boive d’la bière,
que j’sorte un peu pis qu’ j’m’alimente, Que j’fume une couple de puffs de weed pour arriver à
m’détendre. En attendant qu’la chance fasse qu’ton existence change. En attendant qu’la chance
fasse qu’ton existence change. En attendant qu’la chance fasse qu’ton existence change. En
attendant qu’la chance fasse qu’ton existence change. J’dois d’l’argent, mais ça, ça va attendre. Si
j’rallonge, y vont comprendre. À l’heure où on s’parle, je dois 430. J’pense j’vas m’poigner un
page pis m’mettre à vendre. Chus écoeuré d’faire le mort, d’me chècker quand j’sors Parce j’suis
recherché partout par tout l’monde, partout d’tout ‘es bords. J’dois déjà une couple de milles au
clan Théodore. Finalement j’ai pas une maudite de cenne qui m’adore…. De c’temps-là, ça va
mal à shop. De c’temps-là, y a pas mal plus de downs que d’ups. De c’temps-là, j’passe pas mal
de temps au pawnshop De c’temps-là, ma vie a pris une de drop. Dans l’moment, chus vraiment
en bas d’la pente. Quand ça sonne à porte, j’tchèque par la fente. J’m’attends à ce que les
shylocks fassent une descente. Que l’propriétaire défonce, pis qu’y rentre. La menace de m’faire
couper l’hydro à tous ’es jours augmente. J’sais pus combien d’chèques en blanc qui r’bondissent
à banque. Les huissiers peuvent saisir, ‘y a rien à prendre J’veux juste qu’on m’aide un peu, que
j’puisse me reprendre. En attendant qu’la chance fasse qu’ton existence change. En attendant
qu’la chance fasse qu’ton existence change. En attendant qu’la chance fasse qu’ton existence
change. En attendant qu’la chance fasse qu’ton existence change. Essayer de faire ta place à
Montréal pas de cash C’est comme péter le 120 en moto pas de casque Dans ton vieux linge brun
t’as donc ben donc pas de classe Ça parle de toi sur internet dans tous les podcasts Oh! Si tu
pensais partir dans le sud c’t’année Je pense pas que casser ton cochon c’t’assez Oublie pas que
l’argent que tu me dois c’t’à moé Amène-moi-le. J’tanné De c’temps-là, ça va mal à shop. De
c’temps-là, y a pas mal plus de downs que d’ups. De c’temps-là, j’passe pas mal de temps au
pawnshop De c’temps-là, ma vie a pris une de drop.
Track Name: The Christ is Right
The Christ is right
Fais-toé s’en pus mon chum, Jésus est de r’tour en ville. J’l’ai vu hier soir au coin des rues
Sainte-Catherine pis McGill. Il était en train d’prêcher la bonne nouvelle vêtu en civil. À partir
d’astheure, t’auras pus à t’faire de bile. Si t’as cent piastres, j’peux t’montrer où c’qu’y reste.
J’prends la carte, les chèques, l’argent en espèces. Contre un dix de plus, j’te récite la messe,
Contre un autre supplément, ben j’te redonne ta jeunesse. Signe icitte, tchèque pas ‘a note en
appendice Y a pas d’vices cachés, pas d’taxes de service. La seule affaire que ça d’mande, c’est
qu’tu t’départisses De ton char, ta cabane, ta femme, ton fils. C’comme ça dans’ vie mon chum, y
a rien d’gratis. Penses-tu que l’Christ n’a pas fait, lui, des sacrifices? Donne au Lord! Enwaye!
c’t’un orde! Sinon, J_sus va s’fâcher pis y va t’morde Dans son dernier discours sur le Mont-
Royal, Pour ses disciples, y a garanti un traitement royal. Y a promis la souveraineté pour
l’Québec c’t’année (En haut, son père a des contacts avec René); Qu’ça devienne enfin légal de
s’batter; Qu’le prix des loyers arrête enfin d’augmenter; La semaine de quatre jours dans l’but
d’décanter; La réduction du temps d’attente du système de santé; Le r’tour d’l’été à partir du
mois d’octobre; Guérir d’une maladie qu’tu sais pas qu’t’as; Le règlement des conflits armés sur
le globe; L’équilibre mental pour tous les fucked up; L’Instauration d’la semaine des quatre
jeudis; L’pardon, la vie éternelle pis l’paradis. Pis tout ça pas plus tard que d’main midi. En
échange de ton numéro d’carte de crédit! Donne au Lord! Enwaye! c’t’un orde! Sinon, J_sus va
s’fâcher pis y va t’morde The-Jesus-Christ-International-Interprise A vraiment besoin de ton
aide pis ça presse!!!! Tu veux savoir comment? Qu’est-ce? Fais juste un petit revirement d’fonds
à ta caisse. On est fin prêt pour l’avènement du Christ. On y a ouvert un compte de banque
numéroté en Suisse, Préparé une tournée mondiale des hospices, Son émission de télé l’dimanche
matin au canal dix. Y a plein d’prophètes, mais l’Christ, c’est l’seul qui existe Embarque dans
notre affaire. Pour que cé faire qu’tu résistes? On est en compétition directe a’ec Raël Le Dalaï-
Lama, l’Islam pis Israël. C’est la seule façon d’avoir la vie éternelle. Donne au Lord now sinon
welcome to hell.
Track Name: Le chanteur masqué
Le chanteur masqué
Quand j’enfile ma cagoule, j’me défoule full, J’fuis.... j’suis moins effrayé par la foule, Ça fait à
peu près le même effet que si j’me soûle, Ça enflamme mon feu, ça m’fournit la force, le fuel. Mc
BrutaLLL c’pas un style qu’on coule dans un moule. Paraît qu’j’ai d’la parenté avec le pirate
Maboule. J’fais bouncer les boys comme une grosse paire de boules. Si tu veux m’faire taire, t’es
mieux de te lever à l’heure des poules. Chus comme le super héros de l’underground... J’rappe
sur c’que le monde aime d’habitude pas entendre... Mystifiés, sont mes adversaire quand je
chante... Justicier, c’t’un métier de plus en plus en demande... Quand chus sur le stage, personne
ne sait à quoi s’attendre. Chus aussi agressif pis hyperactif qu’un gars sur la patente. J’ai plein de
valeurs que pas grand monde défendent. Tu peux en laisser en partie, mais surtout en prendre.
BrutaLLL, B.r.u.t.a.L.L.L. Débile mental, maniaque sexuel. BrutaLLL, B.r.u.t.a.L.L.L. Sorti
d’hôpital, lâché dans la ruelle. S.e.b.a.2.7.3. pis Mc BrutaLLL d’l’autre bord, C’comme
Dr.Jekyll, Mister Hyde, Gainsbourg pis Gainsbarre. Quand j’perds le contrôle pis qu’y a plus
personne à bord, C’est Mc BrutaLLL qui s’bourre quand Séba prend l’bord. L’indicible fait partie
d’mon vocabulaire. J’ai Gilles de Ray dans la famille comme arrière-grand-père. Quand j’pars,
j’voés du monde partir de sur le parterre, J’perds un pourcentage du public avec mes paroles ça’
l’air. Mais c’pas grave, j’rappe pas juste pour me faire applaudir. En m’entendant,
Michael Jackson risque d’encore plus pâlir. J’emprunte des voies que le monde aime mieux pas
franchir Dans l’but de voir une couple de vieux tabous d’eux-mêmes s’abolir. Chus le pendant
masculin de Karla Homolka... Chus indéfendable même avec un bon avocat... À Louis-H, on
s’penche déjà tous sur mon cas... Tout c’que j’sais c’est qu’on s’ennuie avec moé en tout cas.
BrutaLLL, B.r.u.t.a.L.L.L. D_bile mental, maniaque sexuel. BrutaLLL, B.r.u.t.a.L.L.L. Sorti de
l’hôpital, lâché dans la ruelle.
Track Name: Lovesong No 3
Lovesong No 3
On aborde nos relations amoureuses en hypocrites, Veut le grand amour sans l’inconvénient du
titre. Astheure, ça repose sur une entente tacite. C’est fini l’temps des belles petites promesses
écrites. On est passés d’un mariage d’amour entre deux acolytes À une tradition déconfite qui
s’effrite pis qui périclite. Le pire, c’est qu’on partage même plus l’même lite. Dès qu’y a une
autre personne qui arrive, on s’précipite. Tant qu’ deux appartements délimitent Les deux amants,
la relation profite D’un sursis d’soucis. Séparés ainsi, on s’excite, On poursuit sa lancée sur
l’ellipse en orbite. Veux-tu ben m’dire: Les unions qu’est-ce ça donne? This is not a lovesong.
Même quand on sait qu’ça marche pas dès l’début, On reste quand même ensemble pour une
question d’cul. Qu’est-ce qu’on fait ensemble ? Hey yo c’est quoi l’but? Tant qu’on est pas
convaincus qu’toute la coupe est bue, De rupture en réunion ça reste embu, tendu, Continue
l’abus, la bonne baise fourbue, pourvu Qu’l’union réarrangée nous arrange, tant qu’on s’mange.
Mais ça dure pas plus longtemps qu’un feu de paille qui poigne dans grange. Les problèmes
reviennent aussitôt qu’on est venus. Vu? On a envie de replonger dans l’inconnu. Nus, On
s’habille pis on fout notre camp dans rue, mû Par l’espoir d’rencontrer l’amour voulu, dû. Veuxtu
ben m’dire: Les unions qu’est-ce ça donne? This is not a lovesong. Il me semble qu’l’amour
est d’venu un dialogue de sourds. La plupart des filles j’ai rencontrées, ont l’même discours: «On
s’voé à tou’és jours, on fourre mais, parle moé pas d’amour, Parle pas d’rester a’ec moé! Reste
dans ta cours! C’est bien plus à ma liberté qu’à toé que j’tiens. Tu m’doés fidélité…. tandis
qu’moé, j’te doés rien. On peut rester amis si tu veux, ça m’fait rien. Tant qu’la laisse est assez
longue, on entretient le lien. J’aime ça baiser a’ec toé, mais t’as un caractère de chien. J’aime ben
qu’tu prennes tes cliques pis tes claques aussitôt qu’j’viens. Tu peux aller voir ailleurs si ça t’fait
du bien. T’auras toute ta liberté qu’tu voudras….. tant qu’tu me reviens.» Veux-tu ben m’dire:
Les unions qu’est-ce ça donne? This is not a lovesong.
Track Name: Pointe all dressed
Pointe all dressed
Jeudi soir, chus écrasé sur la terrasse des Foufs, J’boés ma bière tranquillement tout en spottant
les touffes. Chus avec Joe, Lau, Alexis, Éric Bertrand pis Sté. Comme c’est l’enchère de la chère
chaire, chère à dépister, J’me lève, j’vas tirer un pisse. Après, j’m’en vas sur la piste. À soir, faut
qu’ça aboutisse. Une couple de pas, j’me glisse Full en fou dans foule, J’foule le plancher de
danse L’esprit suspendu en suspense la foule dense s’condense. Où c’qu’on danse y a une fille
qui me garroche un d’ces regards, M’invite à aller la rejoindre plus tard sur le bord. Ben vite, on
est plus intéressés à baiser qu’à être bavards. Ben si c’est d’abord, on prend le bord, sort du bar.
Plus tard dans la chambre à coucher chez elle j’l’étale, Je la déshabille. J’tchèque ça... shit!
Débandade totale: Elle est épilée partout, ‘y a plus un poil qui reste. Moé qui pensais à soir
bouffer une pointe all dressed! J’veux sauter une fille poilue. Yo! chus à boutte. J’rêve de
baiser une belle petite plotte qui s’épile pas patoute, D’avoir sa grosse touffe dans
gueule quand j’la broute. J’veux une pointe all dressed toute garnie un point c’est
toute. On dit qu’chus un spécimen rare qui a ras l’bol des rasoirs. Ouais... Fuck l’électrolyse!
J’trouve ça dérisoire Quand ça arrête au ras de l’arrêt d’la raie... Crisse c’t’une toune contre les
nounes qui s’rasent toutes par décret! J’aime ça quand ça dépasse des deux bords des bobettes
Quand j’déshabille une fille pour me mettre. Pis sache que c’est encore mieux le gros si elles ont
des moustaches. Sache que j’trippe pas sur les biatchs de Baywatch. C’que j’watches C’est les
filles avec des dents toutes croches, celles qui portent des broches, Celles qui sont belles de
loin..... laides de proches. Compris? J’buzze sur les nounes fournies qui sentent le brie, Qui
s’étalent d’la craque du cul jusqu’au nombril Avec des poils un peu partout sur les fesses En
dessous des bras, sur le bout des boules pis sur le chest. Ça prend ça pour que j’me dresse, qu’une
plotte m’intéresse. Mais, j’te l’dis man, dans l’moment c’est rare en masse à messe. J’veux
sauter une fille poilue. Yo! chus à boutte. J’rêve de baiser une belle petite plotte qui
s’épile pas patoute, D’avoir sa grosse touffe dans gueule quand j’la broute. J’veux une
pointe all dressed toute garnie un point c’est toute. Si j’peux me permettre, c’est les
brunettes à lunettes Avec un toupette, maigres comme une allumette Qui m’allument en masse.
J’en écume j’m’en masse, j’m’assume. J’me fous de c’qu’on présume, mets ça dans ta pipe pis
fume Si j’résume, Chus contre toutes formes de coutumes imposées par l’enclume. Tu penses que
chus dans brume parce que j’trippe sur les filles avec du poil sur les jambes, Que j’aime voir
l’Amazonie dans leurs zones quand elles se cambrent? Le mystère dans l’univers d’mes
fantasmes C’qui m’amène à c’que j’en vienne jusqu’aux spasmes C’est les miss bien velues sur
les cuisses, le vice Comme dins vieux films de cul des années soixante-dix. Ah! Chus happy avec
les filles hippies et pis J’sais que chus pas le seul à aimer ça en catimini Une touffe toute garnie,
une pointe ben fournie et pis Qui débande devant le fini d’une coupe bikini. J’veux sauter une
fille poilue. Yo! chus à boutte. J’rêve de baiser une belle petite plotte qui s’épile pas
patoute, D’avoir sa grosse touffe dans gueule quand j’la broute. J’veux une pointe all
dressed toute garnie un point c’est toute.
Track Name: Éléphant
Eléphant
L’histoire se passe dans une banlieue américaine Tout c’qui a d’plus plate tout c’qui a d’plus
quétaine. Plan/grue en plongée sur une rue bien tranquille. Encore aucun élément du drame à
venir se profile. Un char longe les autos parkées de manière suspecte. À part ça, y a pas un chat
nul part pas même un spectre. Ensuite, Travelling/séquence qui suit un étudiant de dos Traversant
toute l’école pendant qui rencontre d’autres ados. Le rythme est lent Tellement qu’ça peut en être
agaçant. Pis ça s’arrange pas plus, plus qu’on va en avançant. Un jeune dans un parc qui prend
des photos. Pis, ellipse, on revient où c’qu’on en était tantôt: On découvre du monde qu’on avait
croisé dins corridors: Une fille pas trop belle qui court en habit de sport, Une gang de filles
boulimiques qui forment un quatuor, Pis deux gars suspects habillés en armée qui arrivent de
dehors. Pis l’jour s’lève à nouveau sur c’t’univers-là. Un soleil rouge comme le sang déverse son
éclat. Un peu partout à Colombine on s’réveille. Mais c’qu’on pensait être l’lendemain, s’trouve
en fait la veille. Dans une cave un kid joue au piano La sonate à la Lune. À c’moment là, on sait
pas encore que demain il fera la Une. Son chum cogne à la fenêtre, rentre, vient s’écraser. Une
autre après-midi à chiller, bien trop blasé. L’flash-back finit, on r’vient où c’qu’on en était: Le
photographe astheure développe ses portraits, La sportive a plus l’même linge qu’elle portait.
Mais, c’est la même action qu’t’à l’heure, ça pas changé d’un trait. C’est reparti, les
plans/séquences au ralenti. Y a rien qui fait vraiment qu’l’action aurait rebondit. Seulement un
sentiment malsain qui s’incruste en filigrane, Une atmosphère menaçante qui émane... Deux gars
suspects habillés en armée qui arrivent de dehors Croisent du regard le kid qui a son père qui
attend dans l’char, Se dirigent avec assurance jusqu’à la bibliothèque Pis se mettent subitement à
tirer sur tout l’monde d’un coup sec. L’beau portrait plate. Devient écarlate, Des cervelles
éclatent l’sang s’répend sur les lattes. On s’cramponne, les cris, l’action monte d’un cran La vie
d’une couple de gens se suspend à l’écran. Plans d’une foule d’étudiants en mouvement se
sauvant, Plans de d’autres moins chanceux mourrant au bout d’leur sang, Plans d’la folie
meurtrière des deux adolescents, Plans d’un drame s’étant vécu sans des balles à blanc. La haine
s’déchaîne délie ses chaînes, Dispersion en chaîne Ensuite, on enchaîne Sur le personnage de
Benny qui a l’air d’arriver en retard Mais, qui est à l’heure pour l’rendez-vous avec sa propre
mort. Le directeur s’fait tirer à bout portant pis raccord Sur le délire collectif dispersé des
hussards. Dans une classe, où des élèves sont là par hasard, La fille qui est sur l’affiche du film,
par la fenêtre sort. Y a plus grand monde dans la place, sauf un amas d’corps. Même dans les
tireurs y en rien que un qui s’en sort. Les dernières victimes pis. Ça s’achève enfin. Pis après,
c’est tout générique de fin d'Éléphant